Le forum de la sophrologie vous souhaite la bienvenue avec Kevin Chalaye, l'administrateur. Discussion et savoir entre Sophrologue autour de la Sophrologie, la relaxation et le stress au travail.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
FORUM-SOPHROLOGIE
Partager| .

Le revenu net d'un sophrologue ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: Le revenu net d'un sophrologue ? Mer 22 Mai - 10:29

Bonjour à toutes et à tous,
J'aimerais beaucoup devenir sophrologue, je me suis renseigné sur les écoles j'avance bien. Toutefois nous sommes dans une période difficile aussi j'aimerais savoir quelle est la fourchette de revenus net (après charges, taxes, impôts, Cfe je continue de me renseigner) par mois pour ce métier selon votre expérience. Pour ma part ce métier m'intéresse vraiment mais je ne peux pas me lancer dans le financement de ma formation (conséquent) si derrière le revenu n'est pas suffisant pour vivre. J'espère que vous pourrez me renseigner. Merci à ceux et à celles qui voudrons bien me répondre. Merci de votre aide précieuse par avance.
EricLyon



Messages: 1
Points: 3
Réputation: 0
Date d'inscription: 22/05/2013

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le revenu net d'un sophrologue ? Mer 22 Mai - 14:29

Bonjour Eric,

Le revenu d'un sophrologue est directement lié je pense à la diversité de son activité... : Cabinet / Entreprise / Hôpital / Association / EHPAD ...

Je ne crois pas qu'il y ait d'étude sur le sujet... Wink

En tout vas, je pense qu'il faut voir ça comme une création d'activité (création d'entreprise)... c'est un investissement de départ puis beaucoup de travail pour un revenu faible et incertain durant 2 à 3 ans... à moins biensur d'être un as du marketing et du commerce Wink ce qui doit écourter cette période.

Nous pouvons en parler au tel si besoin.
Au plaisir
Nath

_____________________________________________________________________________________________
Nathalie Vallet
Sophrologue
Fontaines sur Saône (Lyon)
09 81 29 11 21
www.sophrologie-evolution.fr
Nathalie Vallet Sophro
Admin
Admin


Messages: 268
Points: 365
Réputation: 39
Date d'inscription: 12/01/2010
Age: 43
Localisation: 69

Voir le profil de l'utilisateur http://www.sophrologie-evolution.fr En ligne
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le revenu net d'un sophrologue ? Mer 22 Mai - 14:57

Bonjour Eric,

votre question est très interessante et soulève ce qui, selon moi, peut devenir un véritable problème aujourd'hui. Il y aura bientôt trop de sophrologue cherchant à se faire une place sur le marché. Il existe des écoles qui forment à tour de bras des sophrologues en leur laissant croire qu'ils pourront ensuite gagner leur vie avec cette profession. Ces écoles se font un maximum d'argent. Je ne dis pas qu'elles dispensent des cours sans intérêt mais j'affirme que la grande majorité de leurs étudiants rencontreront beaucoup de difficultés à vivre de leur métier au terme de leur cursus.

Si Sophrologue correspond bien à une profession à part entière, le nombre de personne qui parvient à s'installer après un cursus et à rester en place est faible. Mais il y a de plus en plus de " nouveaux " sophrologue qui arrosent les cabinets médicaux de leurs cartes de visite à tel point que vous pouvez trouver cinq paquets de cartes de visite différents dans une même salle d'attente ! (On se croirait à l'entrée d'un magasin bio où l'on trouve des affiches en liège contre lesquelles sont punaisées des dizaines de cartes de visite de sophrologues, relaxologues, tarologues ...) Beaucoup font " du domicile ". Quant à celui qui en vit confortablement, il est encore plus faible. Mais les écoles ne le disent pas !! Les formations ne sont pas données et il faut avoir en tête que si cela peut être " sympa " l'idée de devenir son propre patron, de recevoir des patients, si vous ne disposez pas d'une étude de marché solide et aussi d'argent de côté au départ, c'est dans le mur que vous foncez.

Si vous envisagez donc au terme de votre formation gagner votre vie (confortablement) en tant que sophrologue, vous devez reconsidérer votre optimisme sans pour autant vous en priver. Quoiqu'il en soit, si les choses marchent pour vous au terme de votre formation, ce que je vous souhaite, vous ne pourrez vous dégagez un salaire qu'après deux à trois années. (Mais au départ, il vous faudra trouver votre " patte ", votre " place ", et échapper (je l'espère) à ceux qui considèrent que la sophrologie équivaut à de la relaxation.)

En effet, le tarif moyen d'une consultation de sophrologie (à Paris) est de 50 à 60 €. Or ce n'est pas avec un client par semaine que vous allez vivre. Ainsi donc il vous faudra parier sur un portefeuil patientèle très garni. Or un patient de sophrologie (c'est le but de la méthode) devient vite autonome. En effet, un protocole d'accompagnement en sophrologie dépasse rarement les 10 séances (une/semaine). Il vous faudra par conséquent renouveler votre patientèle tous les deux mois.

Avec par exemple huit patients/jour, vous pouvez espérer générer un très confortable revenu (environ 4200 € net après charges sociales et avant impôt sur le revenu). Soit 40 patients par semaine; il faudra bien entendu qu'ils reviennent toutes les semaines pendant deux mois au terme desquels, il vous faudra surtout en trouver 40 autres.

Réfléchissez donc bien à votre projet. Vous devez avoir un plan en tête. Pourquoi sophrologue ? ( Ce qui signifie pourquoi cette école et pas une autre ?). Gagner un peu d'argent ? Beaucoup d'argent ? Mais surtout est-ce que dans mon secteur, il y a déjà des sophrologues et il y a t-il de la demande ? Enfin, préparez vous impérativement un plan B au cas où.

J'ai suivi trois formations en sophrologie dont une caycédienne de quatre années. (Je suis psychanalyste en parallèle.) Et bien sur mes camarades de promo de l'une de mes trois formations où nous étions vingt dans la cession, à ma connaissance seulement cinq sont installés et tous vivotent. Quant au reste de la promo, il a gardé son emploi ailleurs ou bien, il recherche activement un emploi.


Je n'ai pas cherché à vous dissuader de vous former à la sophrologie. C'est un beau métier. Mais je vous encourage à la prudence. Il vous faudra dépenser une importante somme d'argent pour vous former. Et la réalité économique actuelle n'est pas rose dans notre secteur d'activité. De plus, je me répète, il commence à y avoir trop de sophrologues sur le marché. Beaucoup arrive en formation après un épisode de vie malheureux ou parce qu'ils veulent se reconvertir dans une activité où ils vont apporter du mieux-être. Mais peu sont objectifs. Il faudra se battre, multiplier les efforts pour se faire connaitre, être partout, si possible posséder d'autres compétences en parallèle pour que des portes s'ouvrent plus facilement, ne pas apparaître comme un sophrologue " bon à rien " lors de colloques de sophrologues caycédiens et qu'un sujet sera abordés auquel votre école (non caycédienne peut-être) ne vous aura pas formé et que vous vous demanderez " de quoi on parle ? " (Je vous écris cela car c'est arrivé, et cela arrive encore, au cours d'un évènementiel de sophrologie auquel je participais où une sophrologue a posé sa question en relation avec cette technique spécifique qu'elle était supposée connaître et dont les intervenants alors présents, présentaient les évolutions. L' école de cette jeune femme (formation courte et onéreuse) ne lui avait pas enseignée la technique. Cette jeune femme a fini par se demander " mais où est-ce que je suis allée me former !?".)

Belle journée à vous,

EPPI
Eppi
Trefle d'argent
Trefle d'argent


Messages: 177
Points: 195
Réputation: 16
Date d'inscription: 11/02/2012
Localisation: Paris

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le revenu net d'un sophrologue ? Dim 9 Juin - 7:56

Bonjour,

En ce qui me concerne après le paiement de mes frais, cotisations et taxes, impôts il me reste en moyenne si le mois a été bon 500 euros net et cela fait plus de 3 ans que j'exerce...

Personnellement, avoir une quinzaine de RDV dans la semaine est une semaine très productive mais pas constante.

La sophro on en parle c'est vrai mais pour autant le marché de la pratique de la sophro est pauvre. La demande est faible et nous ne sommes pas remboursés. Je pense que le nombre de formés est trop important par rapport à la demande. J'avais interrogé l'un des deux syndicats qui m'avait répondu que d'ici 2 à 3 ans cela devrait s'améliorer... A voir donc en 2015 ou 2016.

Il y a une chose dont il faut tenir compte aussi c'est qu'en tant que non salarié nous avons la "pression du chiffre d'affaire" pour vivre à la fin du mois mais aussi celle du CA minimum pour la retraite 11430 euros cette année.

Pour moi, cette activité même si elle est intéressante à vivre, elle ne me permettrait pas de vivre. J'ai la chance que sous mon toit il y ait un salaire. C'est à réfléchir selon moi...

Les écoles sont des vendeuses, elles sont régies par des lois de commerce c'est pour cela que le numérus clausus ne sera jamais appliqué et que de faite la régulation de cette profession se fera par les lois du marché...

Voilà mon partage. Bonne journée.
CAMILLE
Jeune trefle
Jeune trefle


Messages: 16
Points: 20
Réputation: 2
Date d'inscription: 24/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le revenu net d'un sophrologue ? Lun 10 Juin - 9:46

[quote="Eppi"]Bonjour Eric,

[justify]votre question est très interessante et soulève ce qui, selon moi, peut devenir un véritable problème aujourd'hui. Il y aura bientôt trop de sophrologue cherchant à se faire une place sur le marché. Il existe des écoles qui forment à tour de bras des sophrologues en leur laissant croire qu'ils pourront ensuite gagner leur vie avec cette profession. Ces écoles se font un maximum d'argent. Je ne dis pas qu'elles dispensent des cours sans intérêt mais j'affirme que la grande majorité de leurs étudiants rencontreront beaucoup de difficultés à vivre de leur métier au terme de leur cursus.


Bravo pour cette intervention réaliste. Smile
Je dirais qu'il y a déjà trop de sophrologues et même que tout le monde est plus ou moins sophrologue aujourd'hui. Non seulement cela nuit à la qualité et à l'image de la sophrologie en la galvaudant mais rend aussi très aléatoire son exercice, y compris sur le plan financier.

A mon sens, la FEPS a bien défini le cadre de l'exercice de la profession telle qu'elle peut et doit fonctionner dans la société d'aujourd'hui, en garantissant "l'essence" de la méthode, mais elle l'a fait sans numerus clausus, comme c'est le cas aussi pour l'osthéopathie où,là aussi, des enseignements hyper-sérieux et fantaisistes se côtoient.

La profession a fait l'objet d'un effet de mode qui a ses avantages et ses inconvénients. Elle a d'un côté acquis le statut de discipline à part entière mais à ce titre elle se voit proposer par Pôle emploi à des gens qui "ont le profil". J'oserais dire: lequel ? !!!!!!! Shocked
Il n'y a pas de pré-requis pour s'inscrire à une formation, ni d'examen sérieux de la personnalité qui se présente.
Il est assez facile de trouver un profil de sophrologue à un demandeur d'emploi à un moment où il n'y a de boulot nulle part !

Donc, oui, prévoir un plan B, plus que jamais.
Lune-soleil



Messages: 8
Points: 8
Réputation: 0
Date d'inscription: 10/06/2013
Localisation: Dans les environs

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le revenu net d'un sophrologue ? Lun 10 Juin - 20:40

Je crois que si il y avait un profil des "futurs étudiants" il y aurait une restriction donc moins d'argent qui rentre. Les écoles cherchent dans leur ensemble à faire grandir leur promotion. Certaines formations sont passées d'une dizaine à une quinzaine à une trentaine d'élèves. Les écoles ont de la demande, elles répondent par leur offre. Les choses vont certainement évoluer pour les écoles aussi parce que plus il y en a moins chacune aura d'élèves aussi entre les écoles de formations "longues" et "courtes" le choix est possible aussi... Quoiqu'il en soit la réalité quotidienne des professionnels installés est différente. Donc oui plan B et aussi selon moi "ne pas lâcher la proie pour l'ombre" dans certains cas.
CAMILLE
Jeune trefle
Jeune trefle


Messages: 16
Points: 20
Réputation: 2
Date d'inscription: 24/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le revenu net d'un sophrologue ? Mer 12 Juin - 10:55

Oui Camille, c'est bien vrai.
Lune-soleil



Messages: 8
Points: 8
Réputation: 0
Date d'inscription: 10/06/2013
Localisation: Dans les environs

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Le revenu net d'un sophrologue ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sophrologie | relaxation | stress au travail :: La sophrologie. :: L'espace des sophrologues.-